Laurent Castelain est né à Lille en 1963.
Après des études de commerce dans le Nord jusqu’en 1983, il quitte Lille pour Nice puis s’installe quelques années en Grande Bretagne parfaire son anglais.
Perfectionnement fresque et trompe l’œil à Bristol, la vente pour la déco.
Puis Paris, spécialisé en décoration ethnique inspirée de ses voyages de routard : semaines d’immersion en tribus masaï (repas inclus !), curiosité poussée jusqu’à apprendre le mandarin afin de trouver son gîte perdu entre deux rizières du Sichuan…
1997, en France, il rencontre la céramique via Raymond Denis, changement de support : la peinture devient pain-terre, les pigments deviennent oxydes,  la technique choisie : le raku, « pour ses aspects patinés, vieillis par le temps tel le parchemin chargé d’histoire que découvre l’archéologue aventurier que j’aurais rêvé d’être. Ce qui me fascine c’est l’Homme : l’Homme blanc, l’Homme noir, l’Asiatique, des australopithèques à nos jours. Ses modes d’expression, de communication, ses mythes et légendes communes sans s’être concertés, c’est aussi ce qui me permet de passer du Roi Arthur aux épreuves d’adolescent masaï en passant par les cimes himalayennes, le rupestre dogon, touareg ou la Tour de Babel. »
Pour ce qui est de la suite, « il lui faut mûrir,  tout comme moi ».

« Je voue une immense admiration aux peuples nomades pour qui la route est maison ce qui impose la rencontre d’autres cultures pour une évolution infinie sans murs. »

Biographie Laurent Castelain
Laurent Castelain